Mots-clés

Le 16 mars 1978, 220.000 tonnes de pétrole brut s’étaient déversées sur les côtes bretonnes à la suite du naufrage.

A 22 h, l’Amoco Cadiz, qui achemine vers Rotterdam du pétrole brut, s’échoue sur les rochers de Portsall (29). Commence alors pour la Bretagne, la plus grande catastrophe écologique de son histoire. En quinze jours, les 227.000 tonnes vomies par l’Amoco souillent 340 kilomètres de littoral jusqu’en baie de Saint-Brieuc. Sept mille bénévoles et autant de militaires vont nettoyer rochers et plages durant des semaines. Envahis par les tracteurs, engins et camions, le littoral, les dunes et les routes vont longtemps garder les traces. Bilan : 40.000 oiseaux morts, 6.400 tonnes d’huîtres détruites, 1.300 pêcheurs, de Brest à Paimpol, à terre, des conséquences incalculables sur l’estran, une saison touristique anéantie. La colère gagne la rue, les médias, Paris… Il faudra 14 années de procédure pour que le pollueur soit condamné.

amoco

amoco 2

amoco 3

amoco 4

amoco 5

Publicités